Tous ensembles, luttons contre ce fléau éminent

Bonjour chers internautes,

Ce matin, nous parlons de l’extrémisme violent en long et en large tout en situant les responsabilités qui incombent à tous les dignes fils et filles dans l’espace G5 Sahel.

Toute l’humanité ne cherche qu’à vaincre ce phénomène!

Partout dans le monde on ne parle que de la lutte contre les actes d’extrémisme violents. De nombreux pays regroupés en des institutions unissent leurs forces afin de venir à bout de ce fléau qui endeuille de milliards de familles dans le monde. C’est dans ce même cadre d’esprit que le G5 Sahel à vu le jour le 19 décembre 2014 par la signature d’une convention à Nouakchott (regroupant 5 pays: le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad) car l’espace Ouest africaine est confronté à une crise complexe et multidimensionnelle (humanitaire, économique, politique précisément l’aspect sécuritaire dont ces États font l’objet de multiples attaques avec d’énormes conséquences qui seront abordées.) Mais avant, il serait idéal d’exposer les causes.

Pour M.Guillaume de Vaulx (chercheur à l’Ideo) l’extrémisme peut s’entendre comme « une déviance de la norme (religieuse, sociale, économique, politique…) faite au nom de cette norme même qu’il souhaite promouvoir à l’extrême. Ce faisant, l’extrémisme force la norme à reconsidérer ses propres idéaux, face au potentiel de violence qu’ils peuvent manifester quand ils sont poussés à l’extrême ».

L’extrémisme violent dans l’espace G5 Sahel

Caractérisé par une recrudescence des actes d’extrémisme violents dont le terrorisme, le grand banditisme et le trafic de tous genres (drogues, armes, êtres humains, etc), l’extrémisme violent s’accompagne souvent de la radicalisation d’une tranche des populations précisément la jeunesse.

D’une manière générale, nous devons reconnaître et admettre que les forces du mal ont toujours existé, que certains Hommes, de par leur nature, cherchent et chercheront qu’à faire le mal juste par plaisir. Ces personnes de mauvaise foi en plus de ces multiples réalités en Afrique expliquent cette recrudescence des actes d’extrémisme violents plus précisément le terrorisme [1], [2]; on peut retenir :
D’abord, au niveau de la jeunesse, on a un fort taux de chômage. Bon nombres de jeunes diplômés ou pas sont en quête d’emplois, de ce fait le gain de l’argent facile les amène à se livrer aux actes d’extrémisme violents et cela sans regret.

En plus il y’a la pauvreté généralisée des habitants d’une grande partie de la bande sahélienne. Dans la plupart des pays sahéliens, la pauvreté sévit et certains Hommes seront toujours attitrés par l’esprit du gain facile et à s’en vouloir aux autorités dirigeantes.

Aussi le cas de la mauvaise gouvernance. On constate le plus souvent que certaines zones sont délaissées, l’insécurité y règne et les habitants de certaines localités refusent de s’y rendre pour le travail par peur d’être attaqués et tués. Par exemple le cas du sahel ici au Faso surtout l’ EST du pays ( frontière avec le Niger) est la zone par excellence du grand banditisme.

En outre le dilettantisme de certains membres des forces de l’ordre et les mauvaises dotations des forces de sécurité. On remarque qu’à chaque fois qu’il y a eu attaque, l’intervention des forces de sécurité extérieures s’impose. Les membres des forces de sécurité sont dans un énorme besoin d’armements.

Ensuite une mauvaise collaboration entre les populations et les forces de l’ordre. Le plus souvent certaines personnes sont complices des actes d’extrémisme violents car elles peuvent cohabiter avec des gens qui ont des comportements suspects sans les dénoncer;

Enfin l’incompétence des services de renseignements. Le plus souvent entre pays, les informations fiables ne parviennent pas ou du moins elles sont transmises en retard. On est face à une défaillance des structures d’informations mises en place.

Découvrez plus davantage sur les causes: le Burkina en lutte contre…

Comprendre l’une des causes…

quelle est la principale cause de..

Comprendre les causes…

Dr Lori Anne…

Force est de reconnaître que d’énormes conséquences résultent du terrorisme :

Tout d’abord, des attaques multiples et multiformes partout dans le monde engendrant d’énormes dégâts sur tous les plans. Le cas du pays des Hommes intègres en est la preuve :Un autre vendredi noir…

Ensuite, d’énormes pertes en vie humaine endeuillent des milliers de familles. En l’espace de deux ans le Burkina a perdu plusieurs dignes fils et filles suite à des attaques terroristes.

En plus, les pertes économiques sont inestimables et cela retard le développement du pays vu les multiples destructions. Les multiples bâtiments qui font l’objet de tire sont à reconstruire. Et tous les plans de développement envisagés prennent du recul. Par exemples : le cas du PNDES au Burkina, les autorités sont obligées de résoudre les problèmes liés aux multiples attaques, ce référentiel prend un sérieux coup sur son avancement et il en sera de même pour bien d’autres programmes de développement durable…

En outre, l’arrêt des services administratifs s’imposent sur toute l’étendue du territoire national. En effet, quand une nation est en deuil, le peuple se doit de rendre hommage à ses dignes compatriotes tombés pendant une attaque ou guerre. L’arrêt des services retarde d’une certaine manière le développement d’une nation car chaque minute qui passe, est précieuse en matière de développement économique durable.

Aussi, les déplacements des populations afin de trouver un refuge et être en sécurité : images illustratives. Quand il y a la guerre, on constate de multiples déplacements vers les zones surtout les femmes et enfants.

En plu, la perte du contrôle des parties occupées par l’État et un développement de l’extrémisme. La division actuelle du territoire Nord malien. En effet, l’ État malien n’a pas une totale main mise sur le ensemble du territoire.

Enfin, comme le Président du Faso l’a si bien dit le 8 mars lors du dialogue direct avec les femmes, je l’ai bien noté »Là où il y a la guerre, les femmes et enfants sont les plus vulnérables, ils en souffrent et payent le plus lourd tribut… »

Que de la pure vérité; 👇👇

Et le plus souvent les femmes sont les cibles et victimes de ces actes horribles (enlèvements, viols, mariages forcés, esclave sexuel et autres traitements effroyables…).

Au regard de tous ces conséquences néfastes liées aux actes d’extrémisme violents, il incombe à tout un chacun de savoir quel rôle jouer et de s’engager pour cette lutte (les élèves, les enfants, les adultes, les vieux, les commerçants, les étudiants, les agriculteurs, ménagères, autorités politique et religieuse, toutes les différentes couches sociales d’une nation: nous sommes tous concernés dans cette lutte contre ce fléau).

Il est à noter que les femmes du G5 Sahel sont au cœur de la lutte...

Elles engagent le combat...

Aussi l’ONU accompagne le G5 Sahel dans cette lutte...

Gouvernants comme gouvernés, nous avons tous une part de responsabilité à jouer et pour cela de multiples recommandations sont envisageables pour mieux vaincre ce fléau:

D’abord, il ne suffit pas seulement de lutter contre l’extrémisme violent, il faut aussi le prévenir (par l’éducation, la participation démocratique et l’autonomisation des jeunes, la célébration de la diversité culturelle…). Surtout en Afrique de l’Ouest dans le Sahel, l’ éducation est la clé pour cette prévention... Ce qui revient à mettre en place un contrôle et une suivie rigoureuse dans les écoles d’enseignement religieux comme général, et à surtout impliquer tous les acteurs religieux, coutumiers, civils, sociaux dans la suivie et le contrôle.

Ensuite, il faut songer à la création de plus d’emplois pour la jeunesse et les encourager dans l’entrepreneuriat. Les jeunes sont les plus vulnérables et sont plus exposés à la radicalisation vu leur situation défavorable et souvent délaissés à eux-mêmes.

Aussi, l’adoption de politiques sécuritaires rigoureuses et la dotation des forces de l’ordre de matériels conséquents et performants. En effet, les membres des forces de sécurité sont mal équipés et le plus souvent ils sont secourus par des forces de sécurité étrangères. Ils ont donc besoin d’être mieux armés afin de pouvoir se défendre.

En plus, il faut l’instauration d’une très bonne collaboration entre les forces de sécurité et les populations riveraines. On constate qu’au sein de la population, une tranche peut être actrice, témoin de scènes de comportements suspects mais elle ne dénonce pas ces actes suspects.

En outre, revoir cette coopération entre les états voisins en matière de renseignements. Il faut davantage renforcer la collaboration en matière de renseignements, ne pas négliger la moindre information et la prendre avec toute la vigueur possible.

Enfin, à l’attention des organisations de la société civile, on peut essayer de les interpeller à contribuer convenable par la sensibilisation. Elles peuvent sensibiliser les femmes, les jeunes, les leaders d’opinions (Religieux et Chefs coutumiers), la communauté internationale et les médias sur les effets et les conséquences de l’extrémisme violent et de la radicalisation débouchant sur le terrorisme au sein d’une société.

NB : Visionnez cette vidéo afin de pouvoir mieux vous protéger en cas d’attaque et d’éviter le pire à votre entourage:

Vous sommes tous concernés par cette lutte contre l’extrémisme violent;

Chers compatriotes burkinabès, ceux membres des 4 autres États du G5 Sahel et partout dans le monde, nous devons d’unir nos forces pour accompagner les autorités étatiques afin de vaincre ce fléau éminent!

Biens aimés, bonne lecture à vous et à très bientôt pour une autre rubrique.

@FemTic-enavant@💗

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Destination le PARADIS

Vous êtes plusieurs à rêver de partir à l'aventure , à la découverte de nouvelles cultures, de paysages à couper le souffle alors fermez les yeux et imaginez vous marcher dans une ville inconnue, aller à la rencontre des habitants et des autres voyageurs qui croiseront votre route. Ce site vous guide vous amène en tout sécurité au centre de la terre.

NOUS LES FEMMES

Aller au delà de nos limites à travers le monde. J'en suis capable, pourquoi pas toi? Pourquoi pas nous? Ensemble nous sommes invincibles "Je suis femme and i can".

Lutter contre la haine et la radicalisation sur les réseaux sociaux

Ce site permet de comprendre le discours de haine dans les réseaux sociaux,de contrer l'impact des réseaux sociaux sur la radicalisation et de renforcer les valeurs,le respect et les droits humains.

les métiers non traditionnels

Il n'y a pas de métiers salissant; rester sale après le boulot est un choix!

Famille et Communication Non Violente (CNV)

Mieux communiquer pour une vie de famille épanouie

L' Avis De Ma Plume

Le train train quotidien,les faits de société au bout de ma jeune plume !!

Yamyonkba

parce que nous avons tous quelque chose à offrir au monde

Autonomisation

Créons notre monde et non un monde pour autrui

fit'belle

vous décidez, le corps obéit!!!

JeSuisBurkinabè

Le rêve de notre blog : renforcer le vivre-ensemble en inspirant les valeurs des "Hommes Intègres"

Mondukpè Ogbonikan

Tout ce qu'il vous faut pour réussir se trouve déjà en vous.

Et si on parlait droits et devoirs des femmes et des enfants ?

discuter sur des thématiques en lien avec les femmes et les enfants.

Traditions Africaines et Mythes

Ce site se veut une plateforme d'information sur les traditions et les mythes africains

DJAMI NEWS

Djami news est un blog d'information qui retrace l'actualité nationale du Burkina Faso. Alors , pour être au parfum de l'actualité , restez connectés sur Djaminews.

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

%d blogueurs aiment cette page :